Sic transit gloria nexus :(

0

 | 14 déc. 18  à 02:06


Nous l’avions pressenti, et le pire est arrivé. Mettant fin à un long et dramatique silence, J. Allen Brack, le CEO de Blizzard, et Ray Gresko, le directeur du développement, ont annoncé officiellement la triste nouvelle. Le HGC 2019 n’aura pas lieu. Et l’équipe de Heroes est sabrée à la hache. On avait beau le redouter, ca fait très mal.

Le pire nerf

De nombreux développeurs seront affectés sur d’autres projets. Aucun projet n’est annoncé pour la suite sur l’esport ce qui est certainement le coup le plus dur pour ceux qui avaient investi une grosse partie de leur vie dans ce créneau. Et comme cadeau de Noël on a connu mieux. Mais il aura permis de vivre des moments magnifiques et faire des contacts, ce qui est l’essentiel soyez-en certains, et cela restera une fois que le rude coup sera passé.

Les raisons ?

Si cette annonce arrive avec fracas, est-ce une surprise ? Pas vraiment. Les raisons sont assez évidentes, le jeu n’a jamais vraiment décollé dans le coeur du grand public ce qui est très regrettable car c’est un jeu d’excellente qualité qui ne mérite pas ce sort. Après une phase de lancement pénible, le jeu aura aussi trainé de trop grosses lacunes sur le matchmaking et quant à sa crédibilité sur son niveau compétitif. C’est malheureux car il y avait un énorme potentiel !

Mais dans un sens c’est aussi injuste, car une barrière vient du concept du jeu lui-même, plus centré sur le teamplay que l’individuel. Ce qui a différencié le jeu de LoL et DotA mais l’a condamné à une niche dès sa naissance, car le monde de l’esport n’est pas encore prêt pour cela, ni pour le public, ni pour les sponsors et ni pour les joueurs.

« Do you guys not have phones? »

Ensuite, tout ceci est à prendre avec des pincettes mais voici notre analyse qui explique la violence du coup. La BlizzCon 2018 fut un gigantesque désastre pour Blizzard, et si le cataclysme Diablo Immortals ne peut expliquer à lui seul ces évènements, il y aura forcément contribué. Cet épisode aura fait grand bruit et les actionnaires de Activision-Blizzard ont clairement perdu confiance dans la capacité de Blizzard à croître sur le marché du mobile qui est celui du public plus jeune et casu (disons-le clairement).

Considérez que Activision possède King qui produit Candy Crush… alors que les hardcore gamers de Blizzard font une brusque levée de boucliers contre le mobile. Gros caprice ? Non du point de vue des hardcore gamers. Oui d’un point de vue marketing, car c’est un nouveau segment et Diablo IV est à priori en cours. Mais d’un point de vue communication et stratégique, ce fut un véritable séisme.

Si ces hardcore gamers avait été mieux écoutés les managers de Blizzard auraient pu prévoir ces réactions et sont entièrement (ir)responsables car ces premiers sont au coeur du succès de la boite. La BlizzCon est l’évènement majeur pour un hardcore fan de Blizzard et l’audience n’est pas celle visée par le futur segment mobile. Coup de massue sur Blizzard. Mais pour un investisseur c’est complètement incompréhensible. Tout le modèle prévu est alors remis en question, ce qui peut expliquer au moins en partie la chute du cours et inévitablement accéléré des arbitrages sur les projets perdant de l’argent.

Au revoir Mike

Enfin le départ de notre bien-aimé Mike Morhaime aura fini d’achever toute chance de maintien sous perfusion, car il est fort probable qu’en tant que co-fondateur et joueur passionné il ait pu maintenir des projets à perte. Est-il parti de lui-même ou a-t-il été poussé vers la sortie ? Peut-être un peu des deux. Nous regrettons son départ très amèrement car soyez sûrs que Heroes ne sera pas le seul affecté dans l’histoire et Blizzard vit un moment difficile.

Blizzard vit peut-être la plus grande crise de son histoire. Non seulement de par sa capacité à gérer l’esport mais à prospérer à l’avenir. Le vieux modèle ne tient plus pour deux générations de joueurs avec des habitudes différentes et la transformation demandée est gigantesque. Quoiqu’il en soit cet épisode laissera de profondes plaies dans la boîte et en dehors.

Et maintenant ?

Si le tableau semble très noir, il faut maintenant voir l’avenir. Un chapitre se clôt, mais le jeu continuera à vivre sous une autre forme. La fréquence des héros sera diminuée et il y aura une phase de reconstruction mais peut-être cela permettra de relancer le jeu autrement, qui sait ? Même si c’est un registre différent, Starcraft II est toujours là et l’audience ne faiblit pas, voire même au contraire.

Une chose est sûre, Psionic Storm continuera tant que possible ! Rappelons aussi que le Patreon a été lancé dans ce sens et il faut constater que le succès n’est pas au rendez-vous. Là aussi il faut dire que c’est une déception après beaucoup d’efforts déployés. Si vous souhaitez voir Psionic continuer, votre soutien aidera grandement même avec 1€ par mois !

Voilà c’est un rude moment mais la vie continue. A bientôt, un peu triste, dans le Nexus !

Heroes of the Storm News . . . [Blizzard]

We’re constantly changing and evolving not only our games, but how we support and grow them. This evolution is vital to our ability to continue doing what we love to do—making great games—and it’s what makes Blizzard, Blizzard.

Over the past several years, the work of evaluating our development processes and making hard decisions has led to new games and other products that we’re proud of. We now have more live games and unannounced projects than at any point in the company’s history. We’re also at a point where we need to take some of our talented developers and bring their skills to other projects. As a result, we’ve made the difficult decision to shift some developers from Heroes of the Storm to other teams, and we’re excited to see the passion, knowledge, and experience that they’ll bring to those projects. This isn’t the first time we’ve had to make tough choices like this. Games like Diablo II, World of Warcraft, StarCraft II, Overwatch, and more would not exist had we not made similar decisions in the past.

Despite the change, Heroes of the Storm remains our love letter to Blizzard’s worlds and characters. We’ll continue actively supporting the game with new heroes, themed events, and other content that our community loves, though the cadence will change. Ultimately, we’re setting up the game for long-term sustainability. We’re so grateful for the support the community has shown from the beginning, and the development team will continue to support Heroes with the same passion, dedication, and creativity that has made the game such a unique experience.

We’ve also evaluated our plans around Heroes esports—after looking at all of our priorities and options in light of the change with the game, the Heroes Global Championship and Heroes of the Dorm will not return in 2019. This was another very difficult decision for us to make. The love that the community has for these programs is deeply felt by everyone who works on them, but we ultimately feel this is the right decision versus moving forward in a way that would not meet the standards that players and fans have come to expect.

While we don’t make these decisions lightly, we do look to the future excited about what the decisions will mean for our other live games and all the projects we have in the works. We appreciate all of our hard-working developers and everyone in the Blizzard community, and look forward to sharing many more epic gaming experiences with you in the future.

J. Allen Brack and Ray Gresko

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.